>  SPECTACLES & PERFORMANCES  

la nuit, au fond de votre jardin nocturne

Une performance avec photos de compost, musiques et animaux en mots
jacques siron   contrebasse, voix, photos

Les circonstances

création    Mai 09 au Théâtre Alchimic à Genève
durée    Environ une heure
fiche technique    Un vidéoprojecteur, un grand écran





Notule

Une promenade visuelle et sonore dans l'univers surprenant du compost

Quelque chose se joue entre des images de compost, des mots d’animaux et des sons de musique. Quelque chose au milieu de vos nuits, aux heures où vous êtes traversé de mondes secrets, souterrains, déroutants, échappant à la logique quotidienne. Quelque part au fond de votre jardin nocturne, à l’instant où vous dérapez, où vous rêvez, où vous cauchemardez dans ce terrain vague.

Des photos de compost, en diaporama    Pendant de nombreux mois, photographiez des amas de fleurs flétrissant, de fruits moisissant, de mets rescapés des cruautés de la table, de feuilles à l’agonie. Laissez couler les saisons, la pluie, la neige, la sècheresse. Observez cette salle de dissection, ce cimetière joyeux, cet atelier de sculpture, ce festival de formes, de couleurs et de matières. Contemplez le travail silencieux des artistes du compost : bactéries, moisissures, mouches et escargots. Faites défiler cette usine à images sur un écran, la nuit.
⇒ autres photos de compost

L’Almanach des animaux, en mots    Pendant un an, écrivez chaque jour trois lignes pour L’Almanach des animaux. Dressez quelques traits rapides, condensez la phrase, lapidez les mots, entrechoquez les syllabes. Soyez croustillant, mystérieux, incisif. Trouvez de la poésie, des amours passionnées, de la philosophie, de la férocité, des pierres tombales. Une lanterne à la main, lisez par petites touches au fond du jardin.
⇒ exemple de textes

La musique, en direct    Inventez un peu de musique, de la contrebasse, des sons qui sonnent, des chants qui chantent, des notes qui enchantent. Jouissez du temps qui passe, avec une mélodie en bouche.

Visitez à fond votre jardin nocturne, à l’heure où la peur taquine le bonheur.